Carence, anémie : quelle alimentation ?

Carence, anémie : quelle alimentation


Le Fer est un minéral qui a une gestion nutritionnelle très complexe. Si vous en manquez, vous êtes exposé aux risques de fatigue, infertilité... L’excès est l’un des éléments les plus pro-oxydatifs. Alors c’est une question d’équilibre.

Le fer est présent en faible quantité dans l’organisme mais il est indispensable afin de préserver la santé et la vitalité. Le fer permet à l’oxygène d’être transporté par les globules rouges dans le sang, pour cela l’anémie est à l’origine d’une fatigue physique. 



Identifiez votre déficit


L’indice Fer vous apporte une analyse fine des apports alimentaires et des signes qui mettent en évidence un déficit potentiel. Plusieurs situations l’expliquent : pratique sportive intensive, grossesse, hémorragies…

Les signes d’un déficit :

  •  Fatigue générale
  •  Baisse de la force physique, voire intolérance à l’effort
  •  Perte de cheveux, pâleur, ongles cassants, glossite
  •  Maux de tête
  •  Baisse de l’attention, troubles de la mémoire
  •  Syndrome des jambes sans repos, œdème du bas des jambes
  •  Difficulté à supporter le froid
  •  Dyspnée
  •  Perturbation ou arrêt des règles chez la femme non ménopausée
  •  Pica (trouble du comportement alimentaire se traduisant par la consommation non contrôlée de substances non alimentaires telles que la terre, la cendre, la poussière, la craie, les plastiques, le papier…

L’excès est l’ennemi du bien


Le Fer favorise le stress oxydant et peut donc être délétère quand il est présent dans l’organisme en excès, ce qui justifie une prudence particulière en cas de prise de compléments alimentaires en contenant. Il y a une maladie héréditaire à l’origine d’un excès de fer dans l’organisme (l’hémochromatose) donc évitez toute consommation importante de Fer. 



Privilégiez les aliments riches en Fer bien assimilé

  1. Les produits animaux sont les sources les plus riches en Fer, aussi la forme présente dans l’aliment est trois à quatre fois mieux assimilée que celle issue des végétaux. 
  2. La consommation de vitamine C issue des végétaux améliore grandement le taux d’assimilation du Fer végétal. Il est conseillé de consommer des végétaux riches en vitamine C (kiwi, cassis, papaye, goyave, fruits rouges, agrumes, poivron, fenouil, choux, épinards…) les plus frais possible et crus.
  3. La viande rouge est l’aliment de référence pour apporter du Fer. Toutefois la volaille et le poisson en contiennent également, en moindre quantité certes, mais de manière suffisante afin de satisfaire les besoins.
  4. Les algues sont aussi des sources significatives de Fer. Bien qu’alors présent sous une forme non-héminique, le Fer apparaît entouré par plusieurs molécules végétales qui lui permettent d’être ainsi particulièrement bien assimilé.

    Si vous aimez notre article, Partager le sur Pinterest :







Aucun commentaire